le Musée aujourd’hui

Que fait le Musée de la Colo aujourd’hui ?

L’association continue à regrouper des éléments sur l’histoire des colos. Nous sollicitons régulièrement des organisateurs, des anciens… afin de récupérer une partie de leurs souvenirs (objets, livres, photos…) et nous essayons les sauvegarder notamment en numérisant les documents. Nous avons, par exemple, numérisé plus de 4000 photos et diapositives ainsi que quelques films (en 16 mm et en super 8). Les documents sont regroupés en fonds appelés par le nom du donateur (ou de l’organisme).

L’association met à disposition une partie de ses objets, livres… lors de manifestations spécifiques. Ainsi nous avons prêté des objets lors des deux expositions organisées par le département Carrières sociales de l’I.U.T. de Nice en 2010 et 2012. Il devrait en être de même en 2013.

Nous envisageons aussi de mettre les éléments numérisés à disposition des chercheurs sur l’animation qui ont souvent du mal à trouver des éléments pratiques.

Nous participons aussi à divers colloques, symposium… sur le thème des Colonies de vacances, mouvements de jeunesse…

Plusieurs organismes essaient de sauvegarder les traces des centres de vacances, notamment le PAJEP pour tout ce qui est archive des associations de niveau national. Nous essayons bien sûr de nous compléter.

Si vous avez des documents, des traces des colonies de vacances, des centres aérés, des mouvements de jeunesse et que vous êtes prêts à les offrir à la collectivité, n’hésitez pas à nous contacter (page contact). Par avance Merci.

10 réflexions au sujet de « le Musée aujourd’hui »

  1. PARODI JEAN MARC

    Bonjour,
    Comment puis-je consulté le « fonds Buchard » ?
    J’ai été colon puis animateur à Esparron et Sospel de 1961 à 1971.
    Je vous remercie par avance.

    jmparodi

    Répondre
    1. Eric Carton Auteur de l’article

      Bonjour Jean-Marc,
      Edmond Buchard a noté la liste des participants sur chacun de ses albums photos. Vous faites partie de ceux qui ont le plus fréquenté cette colonie.
      Il est possible que vous soyez en photo dans le livre de Mathias Gardet « Les colonies de vacances » paru en 2014 et qui est illustré entre autre par des photos d’Esparron.
      Pour ce qui est de consulter les albums, j’avoue ne pas avoir prévu que des anciens (colons ou animateurs) me sollicitent. Les fonds sont ouverts aux chercheurs qui en font la demande. Cependant, je ne vois pas comment vous refuser de consulter vos photos. Je vous propose de reprendre contact fin août pour fixer un rendez-vous.
      Cordialement
      Eric Carton

      Répondre
  2. COSSETTINI

    Bonjour
    Moniteur à La Brigue en juillet 1970 ( j’ai une photo) et film fichier informatique
    Moniteur à Isola en 1971 août et 1072 juillet ( j’ai photos et film en fichier informatique
    Directeur Adjoint Sospel Col Saint Jean juillet 1974 ( malheureusement je n’ai plus rien si ce n’est la liste des moniteurs
    Si intéressé contacté moi
    Suis bien sur partant de consulter souvenirs sur ces 3 colos

    Répondre
    1. Eric Carton Auteur de l’article

      Bonjour,
      Au vu des séjours que vous avez encadrés, vous avez travaillé pour la ville de Nice. Nous n’avons pas encore d’éléments sur ces différents séjours, nous serons donc très heureux de voir vos documents.
      Je vous contacterai très rapidement. Merci

      Répondre
      1. SERRE

        je recherche des témoignages de jeunes ou d’encadrants venus à Esparon dans la commune du Percy 38930 dans le Trièves.C’est un ermitage qui a servi aux maquisards.
        Une expo « Le trièves, Terre d’échanges » aura une rubrique sur les colonies de vacances dans le Trièves. J’ai déjà recensé 57 lieux, mais pour Esparon je suis creux!!
        merci de votre aide
        pourrais-je avoir les coordonnées de Jean Marc Parodi?

        Répondre
        1. Eric Carton Auteur de l’article

          Bonjour,
          Je me doute que vous allez être déçu. La colonie d’Esparon (avec un ou deux « r » suivant les textes) pour laquelle nous avons de la documentation était dans le var, à Esparon-sur-Verdon. Cela n’est donc pas la colonie que vous cherchez.
          Et nous n’avons rien en ce qui concerne une colonie dans la commune du Percy.
          Cordialement

          Répondre
  3. Vilcot

    Bonjour je viens de découvrir votre site ,je n’ai rien trouvé sur la colonie domaine de la porte rouge à Levens …J’y suis allée en 1962 et en 1964 ….Le directeur Mr
    Sestino, son adjoint Camille ..Des souvenirs merveilleux, nous dormions dans de grandes tentes d’une capacité de 12 lits ..La monitrice avait le sien tout à côté ….

    Répondre
  4. Eric Carton Auteur de l’article

    Bonjour,
    Effectivement, nous avons pu abordé les colonies issues des comités d’entreprises, mais c’est souvent parce que nous manquons d’information (et de documents). Cette colonie a ouvert en 1954 et a fermé probablement au début des années 80. Les locaux existent toujours, mais sont devenus des habitations particulières. Il reste cependant, dans le parc, des dalles de béton qui servaient de supports pour les marabouts (les grandes tentes).

    Répondre
  5. Roux lazard

    Bonjour,
    Je suis allée en colonie « sanitaire »2 mois , avec ma sœur, à Antibes en 1955, voire 56
    Auriez vous des informations, probablement un centre avec la sécurité sociale.
    Nous sommes descendues de Briançon avec un travailleur social.
    J’avais 6 ans probablement.
    Je ne retrouve nul part une info sur ce centre .
    Merci d’avance
    Josiane lazard

    Répondre
    1. Eric Carton Auteur de l’article

      Bonjour,
      A Antibes, je ne vois pas de colonies de vacances « sociales ». Par contre, il y en a eu qui n’étaient pas trop loin. Il pourrait s’agir d’une colonie organisée par une caisse d’allocation familiale. Si c’était en bord de mer, je pense soit à Mandelieu-la-Napoule (dans l’actuelle mairie) ou plus probablement à Villeneuve-Loubet (villa l’hermitage). Avez-vous d’autres souvenirs, afin que l’on puisse être sur ?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *